Choisir un film de survitrage anti-froid pour isoler ses fenêtres

dans

4.1
(49)

Temps de lecture : 6 mn

Film isolant pour fenêtre
4.1
(49)

Avec l’arrivée de l’hiver et du froid, l’utilisation d’un film isolant pour fenêtre pourrait vous paraître une bonne solution pour améliorer l’isolation thermique de vos parois vitrées.
Mais qu’en est-il de la performance des films de survitrage ? Comment en effectuer la pose sur les vitres ? Quelles sont les autres solutions économiques pour se préserver du froid ? Enfin, quelles sont les alternatives à privilégier pour bien isoler ses fenêtres ? Voici toutes les explications détaillées dont vous avez besoin.

Comment faire un survitrage ?

En deux mots, le principe est de placer un film plastique sur la vitre. Le but est de créer un espace entre l’air de la pièce et la vitre. C’est en effet une solution simple pour limiter l’effet de paroi froide.

NB : Dans un autre article, nous évoquons une autre forme de survitrage de fenêtre, consistant en l’ajout d’une vitre supplémentaire à l’aide d’un cadre de fixation.
Les informations qui suivent ne concernent que le survitrage avec film plastique isolant.

Le prix très abordable et une pose facile sont autant de critères de choix très attrayants. Il s’agit là de ses principaux avantages. Il existe différents modèles, certains plus performants que d’autres, transparents ou teintés.

Combien coûte un film isolant pour fenêtre ?

Si votre motivation première est une isolation à moindres frais, ce type de film plastique a de quoi séduire.

Le plus souvent, il est vendu avec 75cm ou un 1m50 de largeur, sous la forme de rouleaux de longueur variable.

Selon les dimensions, les marques et les modèles, les prix s’échelonnent entre 5 et 45€ le m2.
En moyenne, le prix d’un film isolant anti-froid est de plus ou moins 30€.

La facilité de pose !

film survitrage : L'avantage d'une pose facile

C’est un autre de ses atouts. Son application sur les vitres est simple et à la portée de tous. Il suffit en effet que vous suiviez scrupuleusement les différentes étapes de pose du film.

Par ailleurs, elle ne nécessite que quelques accessoires que vous possédez sûrement déjà à la maison.
Tout est expliqué en détail un peu plus bas.

Mais avant, que penser des performances thermiques de ce type d’isolant pour surfaces vitrées ?

Quelle est l’efficacité d’un film isolant pour fenêtre ?

Coefficient thermique et « émissivité »

Tout d’abord, faisons un petit rappel sur la signification du coefficient thermique d’une fenêtre.

L’unité de mesure de la performance d’isolation d’un vitrage est le coefficient Ug.

Plus le coefficient est faible, plus la vitre est isolante.

Pour mémoire, un simple vitrage a un coef Ug d’environ 6, et un double vitrage ordinaire d’environ 1,9

Quant à l’émissivité, c’est la capacité d’un matériau à émettre un rayonnement thermique, et donc à absorber et émettre l’énergie rayonnée. Son symbole est ɛ .

Plus l’émissivité est faible, plus le film anti-froid est isolant.

Alors quel est le gain thermique réel du film de survitrage ?

Il est modeste, mais, il existe tout de même. Néanmoins, il demeure toujours compliqué de vérifier les taux de réduction de pertes de chaleur de 15 à 35% annoncés par les fabricants.

Toutefois, un tableau élaboré par le CSTB (Le centre scientifique et technique du bâtiment), résume bien la potentialité du film isolant.

Type de double vitrageSans filmAvec film
  ε = 0,8ε = 0,3ε = 0,1
Double vitrage ordinaire 4/12/42,92,82,42,1
Double vitrage amélioré 4/15/41,11,11,00,9
Valeurs U (W/m²K)

Ainsi, avec une émissivité forte (ɛ = 0,8), le gain sur un double vitrage ordinaire est de 3,5%.
Pour un film plus performant avec émissivité de 0,1, la perte thermique serait réduite de 27,5%.

Inconvénients

Inconvénients du film isolant pour fenêtres

Il parait nécessaire de modérer les gains thermiques annoncés par les fabricants de film isolant avec les inconvénients inhérents au produit.

  •  Le film de survitrage vieillit mal !
    Il n’est pas rare qu’après les toutes premières années, le film se décolle, notamment dans les coins.
  •  Par ailleurs, il est facilement sujet aux rayures pouvant être occasionnées lors du nettoyage des vitres.
    Faites donc très attention lorsque vous grattez le film pour enlever des impuretés.
  •  Une réaction qui peut s’avérer problématique : la condensation.
    Elle peut apparaître entre la vitre et le film, en raison des différences de température entre l’extérieur et l’intérieur.
    Ne pouvant correctement s’échapper, elle va former de l’humidité qui pourrait, à terme, abîmer vos huisseries si vos fenêtres sont en bois.
  •  Enfin, même pour un film sans teinte, vous perdrez un peu de la belle transparence de vos vitres.

Et qu’en est-il de l’isolation phonique ?

Selon certaines sources (non vérifiées !), le gain serait de 1 dB.
N’attendez donc rien du film plastique en la matière !

Comment poser un film adhésif de survitrage sur une vitre ?

Pour la réaliser, vous aurez besoin du matériel et des accessoires suivants :

  • Un pulvérisateur (qui contiendra une solution de pose),
  • Un grattoir,
  • Une raclette,
  • Un maroufleur,
  • Un cutter,
  • Du ruban adhésif,
  • Du papier absorbant,
  • Un chiffon microfibres
La pose d'un film de survitrage isolant

Les étapes :

  1. Préparation d’une solution de pose :
    Elle vous sera utile pour le nettoyage et lors de la pose.
    Remplissez le pulvérisateur de 250 ml d’eau distillée, et ajoutez 2 à 3 gouttes de savon liquide
  2. Préparation de la vitre :
    2ème étape, vous allez préparer votre support de pose.
    Enlevez les impuretés à l’aide du grattoir, puis nettoyez toute la vitre avec la solution de pose avec la raclette. Essayez les rebords avec le papier absorbant.
  3. Mesure et découpe du film isolant :
    Prenez les mesures de votre vitre. Puis découpez votre film isolant à des dimensions supérieures de 2mm.
  4. Pose du film de survitrage :
    Il faut d’abord retirer la pellicule de protection du film. Pour cela, collez le haut du film avec du ruban adhésif, puis tirer sur la protection vers le bas.
    Pulvérisez de la solution de pose sur le côté adhésif, puis appliquez le film sur la vitre.
  5. Marouflage du film isolant :
    Il sert à faire adhérer parfaitement le film tout en chassant les bulles d’air.
    Commencez par le haut, et du centre vers l’extérieur.
    NB : certains utilisent un sèche-cheveux pour « tendre » le film. Mais cela ne chassera pas les éventuelles bulles d’air.
  6. Découpe des bords du film :
    Pour terminer, coupez l’excédent de film, tout en laissant un 1mm entre le bord de la vitre et le film.
    Cet écart sert à compenser la dilatation du film, et à éviter qu’il chevauche le bord de la vitre.

Autres astuces économiques pour isoler

Suspendre des rideaux :

Ils peuvent permettre de garder un peu plus de chaleur dans la pièce.

C’est particulièrement le cas pour des rideaux occultants pour la nuit. Très épais, ils forment un barrage supplémentaire entre les vitres et la pièce.

Mieux encore : L’option volet roulant

Volet roulant confort thermique

Si vous avez l’objectif de changer de volet, étudiez l’opportunité d’opter pour l’installation de volets roulants pour l’isolation.
En effet, ils sont plus hermétiques que des volets classiques (et encore plus pour des persiennes). Ainsi ils créent une nouvelle couche d’air, un nouvel espace entre la fenêtre et le volet. En conséquence, cette nouvelle barrière thermique entre l’intérieur et l’extérieur limite les pertes de chaleur.

Les boudins de bas de porte :

Bien sûr, n’attendez pas de miracle avec ce procédé. Néanmoins, pour des portes d’entrée mal isolées, le boudin de porte demeure une solution non dénuée d’intérêt. A minima, il stoppe les courants d’air. Dans tous les cas, pour environ 20 euros, vous limiterez l’entrée d’air froid.

Le choix d’une vraie bonne isolation thermique

Avant tout, en matière d’isolation thermique, il est important de prioriser les travaux.
En effet, on sait que les principales sources de pertes de chaleur sont la toiture, les systèmes d’air renouvelé, les murs, bien avant les fenêtres.
Alors si vous le pouvez, réalisez l’isolation de vos combles et l’isolation de vos murs avant tout.

Isolation avec des fenêtres double vitrage

Toutefois, l’isolation thermique des fenêtres vous permettra de réduire de 10 à 15% des déperditions thermiques.

Nous avons vu tout à l’heure qu’un simple vitrage a un coef Ug d’environ 6, et un double vitrage ordinaire d’environ 1,9.

Si le film isolant le plus performant sur un simple vitrage permet de ramener le coefficient Ug à 4.5, on reste très loin des performances d’un double vitrage ordinaire.

Alors, certes, en des temps de disettes, le film isolant apparaitra comme une solution économique. Toutefois elle doit rester provisoire et temporaire. En effet, si vous disposez de simples vitrages, une isolation thermique efficace passera inévitablement par la pose de fenêtres double vitrage.

Les aides financières

MaPrimeRénov Logo

Vous vous doutez que pour les films isolants de survitrage, il n’existe aucune aide.
En revanche, franchir le pas pour changer vos fenêtres vous permettra de profiter de la prime d’Etat MaPrimeRenov.

Pour l’isolation thermique de vos parois vitrées, vous obtiendrez entre 40 et 100€ de prime par fenêtres, en fonction de vos revenus.

Photo Arnaud Bouvard

Arnaud Bouvard
Ça vous a plu ? Partagez !!

Intéressant ? Utile ? Notez cet article !

Note : 4.1 / 5. Nb de vote : 49

Pas encore de vote ! Soyez le 1er